Dans le sillage de la pandémie du Covid-19 et du couvre-feu sanitaire imposé à Maurice depuis mars, Alteo mets les bouchées doubles afin d’assurer la santé et la sécurité de ses équipes. En effet, le groupe a effectué un exercice de décontamination des sites industriels d’Union Flacq afin de minimiser tout risque pour ceux ayant repris le travail. Cette décontamination fait partie des mesures mises en place par le groupe, en accord avec ses consultants médicaux, afin de permettre aux équipes de travailler dans les meilleures conditions possibles. Les employés présents ont également été formés aux gestes d’hygiène à utiliser et ont tous reçu des équipements de protection, tels que des masques.

Une autre des initiatives mises en place par Alteo était la visite, ce jeudi 16 avril, du Dr Tennant pour rencontrer les différentes équipes sur place et répondre à leurs nombreuses interrogations sur le Covid-19. Il a ainsi rencontré les équipes de l’usine (front end et back end), à l’atelier, à la centrale thermique et au garage, à qui il rappelé les règles de sanitaires à respecter tous les jours.

Yashvin Mungur, Safety & Health Officer des activités industrielle, précise que les mesures d’hygiènes en vigueur sont notamment « la prise de température de chaque employé aux différentes entrées par l’équipe de la sécurité, et la disponibilité de gels hydro alcooliques à portée de main. Chaque employé est aussi muni d’équipement de protection comme des masques, gants et lunettes ».

A Vivéa, le Head Office d’Alteo a également eu droit à un grand nettoyage, même si ces bureaux sont toujours fermés pour l’heure. Cet exercice devrait être répété avant la fin du déconfinement prévu pour le 4 mai prochain.

Suggested Articles