Rivière du Rempart, le 6 février 2021. Le groupe Alteo a procédé ce matin à la remise des titres de propriété à 60 ex-employés de l’ancienne compagnie sucrière de Mon Loisir. Ils ont reçu ces titres de propriété, qui concernent des terrains qui leurs ont été attribués selon le VRS, lors d’une cérémonie officielle tenue dans l’enceinte du Rivière-du-Rempart Farmers Service Centre en présence du Premier ministre, Pravind Jugnauth, de l’Attorney General et ministre de l’Agro-industrie et de la Sécurité Alimentaire, Maneesh Gobin, de la ministre de l'Egalité du genre et du Bien-être de la famille, Kalpana Koonjoo Shah, du ministre des Arts et du Patrimoine culturel, Avinash Teeluck, ainsi que d’autres personnalités.

 

Lors de son allocution, le Premier ministre Pravind Jugnauth a tenu à féliciter tous les bénéficiaires et a rappelé que « ce VRS est le fruit de leurs efforts et leurs sacrifices durant toutes ces années ». Le Premier ministre a aussi souligné que « la situation est difficile pour l’industrie qui fait face à une compétition féroce avec des pays comme le Brésil ou d’autre pays africains qui produisent plus, à moindre coûts. Mais mon gouvernement travaille avec tous les acteurs de l’industrie cannière afin de rendre ce secteur viable. Il nous faut regarder vers l’avenir, grâce à une réforme en profondeur, et nous allons prendre des mesures nécessaires en tenant compte des recommandations du rapport de la Banque mondiale ainsi que l’avis de tous les acteurs de l’industrie. »

 

André Bonieux, CEO du groupe Alteo a, pour sa part, souligné l’importance de ce moment pour ces bénéficiaires qui attendent depuis plusieurs années. « Je suis honoré et ravi de participer à cet événement et d’aider ces familles à obtenir ce terrain. Je les encourage à en prendre soin et de ne pas courir vers une vente rapide de ce bien. Leur attente a été longue, mais elle en valait la peine. Aujourd’hui, c’est toute notre industrie qui est en attente de mesures fortes et de décisions franches. La Canne va mieux, mais nous n’y sommes pas encore et il est encore temps d’arrêter la dégradation de notre industrie. Le rapport de la Banque mondiale pourrait apporter des solutions viables, mais le ministre Gobin a évoqué des difficultés quant á son implémentation. Nous allons donc, encore une fois, être patients. Je lance néanmoins un appel pressant au Premier ministre et au ministre de l’Agro-industrie : rejoignons nos forces et nos idées, et sauvons l’industrie de la canne à Maurice. »

 

De son côté, le ministre de l’Agro-industrie et de la Sécurité Alimentaire, Maneesh Gobin a tenu à rassurer tous les acteurs de l’industrie : « la réforme du secteur sucrier est pour bientôt et elle aura lieu dans le dialogue. » Satish Purmessur, le CEO de la Mauritius Cane Industry Authority, a pour sa part souligné le rôle de Pravind Jugnauth pour l’implémentation du VRS quand il était ministre de l’Agro-industrie.

 

Tankeshwar Haurheeram, un des bénéficiaires s’est dit particulièrement ému et heureux d’obtenir le titre de propriété pour son lopin de terre. « C’est un grand moment pour ma famille et pour moi.

Notre terrain se trouve dans un joli morcellement, avec même une aire de jeux pour les enfants, et ma famille et moi avons plusieurs projets en tête », a-t-il souligné.  

Cette remise de titres de propriété s’insère dans le cadre du Voluntary Retirement Scheme (VRS) 2 qui a fait suite à la réduction des effectifs de l’ex-propriété de Mon Loisir. Les bénéficiaires, des ex-employés agricoles de Mon Loisir et de Beau Séjour, ainsi que des ex-employés du garage de Mon Loisir, sont désormais chacun propriétaire d’un lopin de terre de 7 perches ou 295.50m² à Piton. Le morcellement est doté de toutes les infrastructures modernes, notamment de routes, d’accès à l’eau et l’électricité, ainsi que d’espaces verts. Ce morcellement fait partie des 30 sites choisis par le groupe Alteo pour le VRS 2, l’ERS et le Blue Print.

Suggested Articles