13 mai 2021, St Pierre. Hausse des profits pour le groupe Alteo. C’est ce qui ressort du rapport financier du groupe pour les neuf premiers mois de l’année financière 2020-2021, publié ce 13 mai 2021. En effet, les profits nets comptabilisés du groupe opérant dans les secteurs du sucre, de l’énergie et du développement foncier, passent de Rs 802 millions en mars 2020 à Rs 1 459 millions en mars 2021. Cette augmentation s’explique principalement par une bonne performance des activités sucrières du groupe en Tanzanie. Le pôle immobilier du groupe affiche, lui, de moins bons résultats pour la période écoulée dû à l’impact de la pandémie.

« Les stratégies que nous avons mises en place se sont avérées fructueuses et nous sommes heureux de voir des résultats très satisfaisants pour les neuf mois écoulés, grâce notamment à nos opérations en Afrique. En Tanzanie, nous avons ainsi réalisé des profits significatifs qui résultent d’un meilleur prix de vente sur le marché domestique. A Maurice, même si nos activités cannières souffrent toujours d’un prix relativement faible sur le marché européen, nous avons bénéficié de plusieurs facteurs positifs pendant cette année financière, notamment la dépréciation de la roupie face au dollar et à l’euro, ainsi qu’une augmentation des commandes de sucres spéciaux. Par ailleurs, la restructuration de nos opérations locales opérée ces dernières années porte ses fruits, puisqu’elle a permis une importante réduction de nos coûts de production. Nous sommes toutefois toujours en attente de mesures concrètes de la part du gouvernement afin d’assurer la pérennité de l’industrie cannière locale », avance André Bonieux, CEO du groupe Alteo.

Pour la période écoulée, le groupe affiche également un résultat d’exploitation avant intérêts, impôts et amortissements (EBITDA) sur une base normalisée de Rs 3 144 millions, soit une hausse de 52 % comparée à 2020 (Rs 2 071 millions). Les revenus du groupe montrent, eux, une hausse de 9 % pour la même période, passant de Rs 6 888 millions en 2020 à Rs 7 519 millions en 2021. Même si la performance du groupe reste positive pour cet exercice, la pandémie de la Covid-19 aura toutefois des conséquences à long terme pour Alteo, notamment dans le cluster Property.

« Nous avons pu finaliser et sécuriser des actes de ventes avant ce deuxième confinement, ce qui permet d’atténuer les pertes. Cependant, notre hôtel, Anahita Golf and Spa Resort, ainsi que notre golf ont été durement touchés. Cela, malgré une légère reprise des activités au Golf Club d’Anahita à la suite du déconfinement de 2020. Au sein de notre cluster Energie, nous avons noté une meilleure efficience des opérations même si nous enregistrons des résultats légèrement à la baisse. En effet, des gains exceptionnels sur vente d’équipements avaient contribués aux résultats l’année dernière », précise André Bonieux.

Suggested Articles