Rivière du Rempart, le 12 septembre 2019. Les groupes Alteo et Terra ont procédé cet après-midi à la remise des titres de propriété à 109 ex-employés de l’ancienne compagnie usinière de Mon Loisir. Ils ont reçu ces titres de propriété, qui concernent les terrains qui leurs ont été attribués selon le Blue Print, lors d’une cérémonie officielle tenue dans l’enceinte du Rivière du Rempart Farmers Service Centre. Plusieurs invités ont assisté à cette cérémonie, dont le Premier ministre, Pravind Jugnauth, le ministre de l’Agro-industrie et de la Sécurité Alimentaire, Mahen Seerutun et le ministre des terres et du logement Mahen Jugroo ainsi que certains membres du management d’Alteo et de Terra.

« Je suis particulièrement heureux d’être ici avec les ex-travailleurs et leurs familles pour cette évènement. Nous œuvrons chaque jour au sein du gouvernement et avec les différentes autorités régulatrices pour faire que tous les travailleurs obtiennent leur lopin de terre dans les plus brefs délais. Nous avons identifié ceux qui sont toujours en attente et nous faisons le nécessaire pour finaliser ces dossiers. Au niveau de l’industrie sucrière, je tiens à faire ressortir que nous sommes au four et au moulin pour mettre au point une nouvelle réforme visant à trouver des solutions aux différents problèmes auxquels font face les acteurs du secteur. Je peux vous assurer que nous allons venir avec des mesures pour aider tous les partenaires de cette industrie », a souligné le Premier Ministre, Pravind Jugnauth.

André Bonieux, CEO du groupe Alteo a pour sa part avancé qu’il s’agit  « d’une date importante pour Alteo et Terra, mais surtout pour les travailleurs de l’ex-compagnie usinière de Mon Loisir et leurs familles. J’ai d’ailleurs une pensée spéciale pour les 23 ex-employés décédés depuis la fermeture de l’usine en 2012. Ils ne sont malheureusement pas avec nous aujourd’hui, mais je suis heureux que leurs familles bénéficient du fruit de leur labeur ». Par ailleurs, il a également fait ressortir que « le Sucre traverse une crise très grave. Nos entreprises font le maximum afin de rationaliser nos coûts de production et nous mettons en place énormément de mesures visant à nous aider à faire face à cette crise, mais la réalité est que les jours de notre industrie sont comptés sans une réforme en profondeur. Cette réforme, nous ne pouvons la mener seule, car elle doit impliquer tous les acteurs de l’industrie, des petits aux gros planteurs, en passant par les usiniers et la MCIA, et doit surtout être soutenue par le gouvernement. »

 Le ministre de l’Agro-industrie et de la Sécurité Alimentaire, Mahen Seerutun a de son côté expliqué aux bénéficiaires que ce lopin de terre est un acquis et qu’il leur incombe de le préserver.

« Je suis très heureux et très fier que nous soyons arrivés à cette étape, non seulement pour moi, mais aussi pour tous les anciens travailleurs de Mon Loisir, » a déclaré Jean Louis l’Omelette, représentant des bénéficiaires.

Cette remise de titres de propriété s’insère dans le cadre du Blue Print qui a fait suite à la fermeture de l’usine de Mon Loisir. Les bénéficiaires sont désormais chacun propriétaire d’un lopin de terre variant de 10 à 16 perches à La Clémence. Le morcellement  est également doté de toutes les infrastructures modernes, notamment des routes, l’accès à l’eau et l’électricité, ainsi que des terrains de jeux et espaces verts. Ce morcellement fait partie des 30 sites choisis par le groupe Alteo pour le VRS 2, l’ERS et le  Blue Print.

« Je suis particulièrement heureux d’être ici avec les ex-travailleurs et leurs familles pour cette évènement. Nous œuvrons chaque jour au sein du gouvernement et avec les différentes autorités régulatrices pour faire que tous les travailleurs obtiennent leur lopin de terre dans les plus brefs délais. Nous avons identifié ceux qui sont toujours en attente et nous faisons le nécessaire pour finaliser ces dossiers. Au niveau de l’industrie sucrière, je tiens à faire ressortir que nous sommes au four et au moulin pour mettre au point une nouvelle réforme visant à trouver des solutions aux différents problèmes auxquels font face les acteurs du secteur. Je peux vous assurer que nous allons venir avec des mesures pour aider tous les partenaires de cette industrie », a souligné le Premier Ministre, Pravind Jugnauth.

André Bonieux, CEO du groupe Alteo a pour sa part avancé qu’il s’agit  « d’une date importante pour Alteo et Terra, mais surtout pour les travailleurs de l’ex-compagnie usinière de Mon Loisir et leurs familles. J’ai d’ailleurs une pensée spéciale pour les 23 ex-employés décédés depuis la fermeture de l’usine en 2012. Ils ne sont malheureusement pas avec nous aujourd’hui, mais je suis heureux que leurs familles bénéficient du fruit de leur labeur ». Par ailleurs, il a également fait ressortir que « le Sucre traverse une crise très grave. Nos entreprises font le maximum afin de rationaliser nos coûts de production et nous mettons en place énormément de mesures visant à nous aider à faire face à cette crise, mais la réalité est que les jours de notre industrie sont comptés sans une réforme en profondeur. Cette réforme, nous ne pouvons la mener seule, car elle doit impliquer tous les acteurs de l’industrie, des petits aux gros planteurs, en passant par les usiniers et la MCIA, et doit surtout être soutenue par le gouvernement. »

 Le ministre de l’Agro-industrie et de la Sécurité Alimentaire, Mahen Seerutun a de son côté expliqué aux bénéficiaires que ce lopin de terre est un acquis et qu’il leur incombe de le préserver.

« Je suis très heureux et très fier que nous soyons arrivés à cette étape, non seulement pour moi, mais aussi pour tous les anciens travailleurs de Mon Loisir, » a déclaré Jean Louis l’Omelette, représentant des bénéficiaires.

Cette remise de titres de propriété s’insère dans le cadre du Blue Print qui a fait suite à la fermeture de l’usine de Mon Loisir. Les bénéficiaires sont désormais chacun propriétaire d’un lopin de terre variant de 10 à 16 perches à La Clémence. Le morcellement  est également doté de toutes les infrastructures modernes, notamment des routes, l’accès à l’eau et l’électricité, ainsi que des terrains de jeux et espaces verts. Ce morcellement fait partie des 30 sites choisis par le groupe Alteo pour le VRS 2, l’ERS et le  Blue Print.

Suggested Articles